Aller au contenu principal

Conseils

Pancréatite : une affection sous-évaluée chez le chat

Pancréatite : une affection sous-évaluée chez le chat

Santé

pancreatite chat

 

Pendant longtemps, les pancréatites félines ont été sous-estimées, notamment du fait d’une expression clinique peu évocatrice. Les signes, donc, de cette maladie à la cause inconnue sont en effet peu spécifiques et souvent dominés par ceux des maladies associées : anorexie, abattement, ictère, perte de poids.

Certaines races félines semblent prédisposées à la maladie et notamment le siamois. D’autres facteurs de risque sont connus : obésité, maladie endocrinienne (diabète sucré, syndrome de Cushing), traitement avec certains médicaments (corticoïdes), chat atteint de PIF ou de toxoplasmose, etc.

Aiguë ou chronique

La pancréatite est une inflammation du pancréas qui peut être de deux types : chronique ou aiguë. Des formes bénignes se rencontrent aussi bien que des formes mortelles.

Les signes cliniques peuvent être peu spécifiques et inconstants (prostration, dysorexie, troubles digestifs (vomissements essentiellement), hyperthermie) ou plus marqués (douleur abdominale, syndrome abdominal aigu, voire état de choc).

Chez le chat, la forme chronique prédomine sur la forme aiguë. Si elle est moins grave, elle est aussi moins facile à diagnostiquer et le vétérinaire devra s’appuyer sur l’examen clinique et des examens complémentaires (prise de sang, test de dosage d’une enzyme spécifique, la lipase).

Les pancréatites félines sont rarement isolées mais plutôt associées à d'autres maladies, notamment les cholangites.

Plusieurs épisodes

De ce fait, le traitement classique est essentiellement celui des maladies associées : perfusion pour réhydrater l’animal, gestion de la douleur, alimentation assistée, ainsi qu’un traitement médical approprié. La diète est délétère dans cette maladie, il faut donc faire manger le chat.

La pancréatite est une maladie largement sous-évaluée dans l’espèce féline. Le chat peut présenter au cours des années des signes cliniques récurrents avec plusieurs épisodes digestifs répondant bien la plupart du temps aux traitements symptomatiques sans que la pancréatite ne soit décelée.

A lire également

Hyperthyroïdie chez le chat 

Cardiomyopathie chez le chat

 

 

Photo @Lina White