fbpx Cardiomyopathie chez le chat : une affection courante Aller au contenu principal

Conseils

Cardiomyopathie du chat : l’affection cardiaque numéro 1 dans cette espèce

Cardiomyopathie du chat : l’affection cardiaque numéro 1 dans cette espèce

Santé

 

Cardiomypathie chat

Les cardiomyopathies sont une catégorie d’affections cardiaques aux origines souvent inconnues mais fréquentes chez le chat. Elles peuvent entraîner différents symptômes, voire aucun. Leur gestion dépend du stade et de l’expression de la maladie.

La cardiologie est une discipline importante en médecine féline puisqu’on estime à environ 20 % le pourcentage de chats qui risquent de développer une maladie cardiaque. Les cardiomyopathies ou atteintes du myocarde, le muscle cardiaque, en sont une des expressions les plus fréquentes. Elles sont le plus souvent acquises au cours de la vie de l’animal plutôt que présentes à la naissance (congénitales).

On distingue trois types principaux de cardiomyopathies :

- Les cardiomyopathies hypertrophiques (CMH), les plus fréquentes (environ 60 % des cardiomyopathies),

- Les cardiomyopathies restrictives,

- Les cardiomyopathies dilatées.

A l’intérieur de chaque classe, la diversité est également importante.

Cardiomyopathies et risques de mort subite

La CMH est à l’origine d’un épaississement de la paroi cardiaque pouvant induire une insuffisance cardiaque congestive, voire la mort subite du chat atteint.

Les atteintes du muscle cardiaque peuvent être primaires ou secondaires. Cette dichotomie conditionne le pronostic, une CMH secondaire à une hyperthyroïdie par exemple étant plus favorable car corrélée au traitement de la cause principale.

Vu ce large panel d’affections, on parle donc plus volontiers de syndrome cardiomyopathie chez le chat. Il est susceptible de se déclarer à tout âge même si l’âge moyen d’apparition est de 5,5 ans. Il est plus souvent observé chez certaines races et notamment les grands chats mais pas seulement : Maine Coon (qui connaît une forme génétique particulière de la maladie), Ragdoll, Norvégien mais aussi persan, british shorthair, birman, Sphinx, etc. Des formes héréditaires et idiopathiques de cardiomyopathies sont décrites.

Les mâles plus atteints par cette maladie

Les mâles semblent plus souvent atteints de cardiomyopathieque les femelles.

L’atteinte du myocarde est généralement provoquée par des mécanismes dégénératifs mais la maladie peut également survenir suite à une infection virale (parvovirose…) ou bactérienne (bartonellose), voire même parasitaire (toxoplasmose).

La prise en charge thérapeutique des myocardiopathies est fonction de leur stade d’évolution et varie de la simple surveillance annuelle au traitement complet de l’insuffisance cardiaque.

 

A lire également

Diarrhée chez le chat

Péritonite chez le chat