fbpx Hyperthyroïdie : fréquente chez le chat âgé Aller au contenu principal

Conseils

Hyperthyroïdie : fréquente chez le chat âgé

Hyperthyroïdie : fréquente chez le chat âgé

Santé

hyperthyroidie chat

 

L’hyperthyroïdie est une affection fréquente chez le chat âgé. Elle est problématique car l’excès d’hormones thyroïdiennes a des conséquences sur divers organes et prédispose donc à des affections souvent graves.

Ainsi, les affections rencontrées chez le chat lors d’hyperthyroïdisme sont l’insuffisance rénale, les cardiopathies, l’hypertension, les rétinopathies et les accidents vasculaires cérébraux.

Symptômes frustes

Les hormones thyroïdiennes agissent notamment à différents niveaux sur la fonction rénale.

Les premiers symptômes de la maladie sont généralement frustes : amaigrissement, anorexie, troubles digestifs, changement de comportement…

Le diagnostic se base sur divers examens complémentaires.

L’hyperthyroïdie pouvant entraîner des troubles cardiaques graves, le vétérinaire pourra prescrire une échographie cardiaque pour les objectiver.

Le traitement est nécessaire mais doit faire l’objet d’un suivi vétérinaire régulier. La fonction rénale des chats doit également être évaluée avant la mise en place du traitement.

Trois options thérapeutiques

Trois options thérapeutiques sont envisageables : traitement médical avec un anti-thyroïdien (en comprimés), traitement diététique (restriction majeure de l’apport en iode via la distribution d’un aliment diététique spécique) et traitement chirurgical (thyroïdectomie).  

Avec le traitement, les troubles générés par la maladie sont rapidement réversibles.

Le suivi est important car il permettra d’ajuster le dosage pour que le traitement soit équilibré, ce qui peut prendre quelques mois chez certains chats.

Le traitement permet d’améliorer nettement la qualité de vie des chats hyperthyroïdiens.

 

A lire également

Pancréatite infectieuse chez le chat

Péritonite infectieuse chez le chat