fbpx Yeux qui coulent chez le chat : diagnostic et maladies Aller au contenu principal

Conseils

Votre chat à l'oeil qui coule : que faire ?

Votre chat à l'oeil qui coule : que faire ?

Conseils pratiques

chat oeil coule

 

Un œil qui coule chez un chat peut être le signe d’une affection oculaire mais peut aussi être révélateur d’une affection respiratoire. Tout larmoiement persistant doit donc motiver une consultation vétérinaire.

Un œil qui coule chez un chat est un symptôme peut spécifique qui peut être le signe d’une affection oculaire au sens strict (conjonctivite, ulcère…) ou d’un trouble respiratoire. Ces derniers sont en effet nombreux à occasionner des écoulements nasaux et/ou oculaires chez les chats.

Oeil qui coule : quels peuvent être les autres symptômes associés ?

Parmi les causes respiratoires fréquentes des larmoiements figure le coryza félin, un syndrome respiratoire provoqué par plusieurs agents infectieux, viraux ou bactériens. L’un des agents pathogènes en cause notamment, un réovirus, est générateur de larmoiement.

D’autres symptômes sont généralement associés en cas d’affection respiratoire du chat : écoulements nasaux, éternuement, toux…

Y a-t-il un diagnostic précis pour un écoulement des yeux ?

Divers troubles oculaires peuvent également être responsables d’écoulements des yeux. Il convient de vérifier si l’écoulement touche un seul (plus en faveur d’une atteinte oculaire) ou les deux yeux, s’il est isolé ou associé à d’autres troubles oculaires : œil rouge, douloureux (le chat essaye de se gratter l’œil, se frotte contre des surfaces dures…).

Dans tous les cas, si ce signe persiste, il convient de consulter son vétérinaire qui établira un diagnostic précis et mettra en œuvre le traitement le plus approprié.

 

Retrouvez aussi

Votre chat a le nez qui coule : que faire ?

Votre chat éternue souvent : que faire ?