fbpx La maladie parodontale chez le chien Aller au contenu principal

Conseils

La maladie parodontale chez le chien

La maladie parodontale chez le chien

Santé

chien maladie parodontale

 

Article rédigé par Virbac

 

Savez-vous que 75 à 80 % des chiens et des chats de plus de 2 ans souffrent de problèmes dentaires* ? Dès l’éruption des dents, la plaque dentaire se dépose sur les dents de l’animal. En l’absence de soins bucco-dentaires, elle peut se transformer en tartre par minéralisation et peut être à l’origine d’une maladie grave appelée maladie parodontale, l’affection bucco-dentaire numéro 1 du chien âgé, une atteinte des tissus de soutien de la dent formé entre autre par les gencives.

La formation du tartre

La plaque dentaire est un biofilm bactérien qui se dépose à la surface des dents et s’accumule entre les dents et les gencives de l’animal. Cette plaque dentaire qui est invisible et se constitue environ 7 heures après un repas. Avec le temps, elle va se minéraliser et conduire à la formation du tartre. Les deux étant responsables de l’inflammation à l’origine de la maladie parodontale ou appelée parodontite.

Quels sont les conséquences pour la santé de son chien ?

La maladie parodontale est donc une atteinte des tissus de soutien de la dent, c’est-à-dire la gencive mais aussi l’os et la racine de la dent.

Les conséquences sont multiples chez le chien ou le chat. Elles sont tout d’abord locales comme :

- les douleurs,
- l’hypersalivation,
- la mauvaise haleine,
- le déchaussement de dents,
- les abcès dentaires

De plus, on remarque qu’avec les douleurs, le chien va saliver plus et peut même refuser de s’alimenter.
 

Parfois, les conséquences sont plus généralisées dans la mesure où les bactéries s’introduisent par le sang et peuvent engendrer des problèmes assez graves comme :

- les infections rénales,
- les problèmes cardiaques,
- une grande fatigue,
- de la fièvre

Des solutions pour prévenir de la maladie

Des solutions existent pour lutter contre le tartre ainsi que la mauvaise haleine (appelée halitose), indicateur de la santé bucco-dentaire. Elles consistent en une bonne hygiène bucco-dentaire.

- Le brossage des dents est la solution la plus efficace. Elle n’est, cependant pas toujours évidente à réaliser. Idéalement, il faudrait brosser les dents de son animal au moins 2 fois par semaine.

- D’autres astuces peuvent alors être utiles comme la distribution de lamelles à mâcher à raison d’une lamelle par jour. L’activité masticatoire permet de réduire la production de tartre et certaines lamelles agissent sur les causes buccales et digestives de la mauvaise haleine.

- Ajouter quotidiennement dans l'eau de boisson de votre chien ou de votre chat une solution buvable pour agir préventivement sur les problèmes bucco dentaires en pensant à changer l'eau tous les jours.

Ces produits peuvent être donnés en complément ou en remplacement du brossage si ce dernier est impossible à réaliser.

Le détartrage lorsque le tartre est trop présent

Lors de la consultation vétérinaire, celui-ci va établir un diagnostic et vous proposer les solutions les plus adaptées. Lorsque le tartre est trop présent, la seule option possible reste le détartrage. Il s’agit d’un acte vétérinaire réalisé sous anesthésie générale qui consiste à supprimer efficacement la plaque dentaire

En revanche, le détartrage ne prévient pas sa réapparition. Il est donc important de mettre en place des mesures d’hygiène complémentaire afin d’éviter cela.

Le saviez-vous ?

Une alimentation sèche de qualité permet d’entretenir l’hygiène bucco-dentaire. En effet, les croquettes assurent une action mécanique sur les dents. Grâce à leur surface abrasive et à l'activité masticatoire qu'elles génèrent, les croquettes vont avoir une action directe sur la plaque dentaire. A contrario, l’alimentation humide peut accentuer ce problème.

N’hésitez pas à demander conseil à un vétérinaire.

 

 *Lobprise (2007) Periodontal disease - What you need to know. The North American Veterinary Conference : 266-269