fbpx Médecine préventive : un intérêt avéré Aller au contenu principal

Actualités

Médecine préventive : un intérêt avéré

Médecine préventive : un intérêt avéré

Mis à jour le 28/09/2020 à 16:30
Publié le 28/09/2020 à 13:39
médecine préventive vétérinaire

 

Longtemps, le vétérinaire n’était appelé qu’en dernier recours, quand l’animal était au plus mal. Ce n’est heureusement plus le cas aujourd’hui et la médecine préventive a démontré son intérêt.

La médecine préventive : qu'est ce que c'est ?

La médecine préventive est celle qui s’envisage en dehors de tout problème de santé, quand l’animal va apparemment bien, dans l’optique de mettre en place des mesures qui visent justement à pérenniser ce bon état sanitaire.

Ce pan de la médecine vétérinaire qui se développe de plus en plus comprend des actes familiers des propriétaires comme la vaccination, la lutte contre les parasites internes et externes.

Une visite par an minimum

Cette médecine s’envisage à l’occasion de visites vétérinaires récurrentes, a minima une fois par an. C’est l’occasion pour le vétérinaire de vérifier l’identification de l’animal, son statut vaccinal et d’effectuer les éventuelles injections de rappel nécessaire, de le peser et de vérifier son état corporel pour prévenir ou agir en cas de tendance à l’obésité ou au sous-poids, d’intervenir sur un éventuel problème comportemental rapporté par le propriétaire ou qu’il aura déceler au cours de la consultation et de proposer d’éventuels examens complémentaires si l’animal est à risque d’affections particulières (prédispositions raciales connues par exemple). C’est notamment le cas des animaux vieillissants et la médecine préventive s’envisage alors dans le cadre de consultations dites « de gériatrie » qui sont l’occasion de vérifier l’absence d’affections dégénératives liées à l’âge et de proposer des mesures correctrices ou préventives.

Envisager la stérilisation

Chez le jeune animal, ces visites vétérinaires dites alors pédiatriques ou pubertaires permettent de proposer au propriétaire une éventuelle stérilisation du chien ou du chat s’il n’est pas destiné à la reproduction.

Ce sera aussi l’occasion de discuter de la pertinence de la souscription d’une assurance santé animale, gage de sérénité tout au long de la vie de l’animal.

Alimentation, éducation, entretien… toutes les questions de nature à garantir santé et bien-être sont abordés au cours de ces rendez-vous vétérinaires incontournables.