fbpx Chien ou chat décédé : que faire du corps ? Incinération, cimetière… Aller au contenu principal

Actualités

Jardin, cimetière, incinération… que faire du corps d’un chat ou d’un chien après son décès ?

Jardin, cimetière, incinération… que faire du corps d’un chat ou d’un chien après son décès ?

Mis à jour le 25/10/2019 à 12:06
Publié le 26/07/2019 à 10:23
chien décédé que faire du corps

 

Voici les différentes options envisageables et leur coût pour gérer au mieux, selon la sensibilité de chacun, le corps d’un chien, d’un chat après son décès

Faire incinérer le corps du chat ou du chien

Il est possible de faire incinérer le corps. Cette incinération peut être individuelle ou collective. Lors d’une incinération individuelle, chacun est libre, s’il le souhaite, de ramener chez lui une urne avec les cendres de son chien ou de son chat.
Pour permettre aux clients de se recueillir, un espace isolé et calme est mis à leur disposition dans la plupart des crématoriums. Ils peuvent choisir d’assister ou pas à la préparation du corps et à son incinération. Lors d’une incinération collective, les maîtres ne peuvent regarder la disparition du corps, ni repartir avec ses cendres.
L’incinération collective coûte généralement entre 50 et 160 euros*. Une incinération individuelle est, quant à elle plus onéreuse. Son prix varie en fonction de la taille et du poids de l’animal. Il faut compter généralement entre 70 et 270 euros*  auquel s’ajoute le prix de l’urne si tel est le choix du client.

Enterrer la dépouille du chat ou du chien dans un cimetière animalier

Il existe une trentaine de cimetières animaliers en France. Les sociétés funéraires animalières proposent des services similaires aux services proposés aux êtres humains, services religieux en moins : creusement de la tombe, toilettage du corps, mise en bière, plaque funéraire …. Il est possible d’accompagner la mise en terre de l’animal et de se recueillir devant la tombe avant sa fermeture.
Il faut compter environ 965 euros *  pour l’enterrement d’un petit chien et 1700 euros *  pour la mise en place d’un caveau avec 2 places. Ce prix comprend le cercueil, la plaque funéraire, l’enlèvement du corps à domicile, le creusement de la tombe auxquels s’ajoute le coût de la concession elle-même dont le prix varie entre 148 euros l’année et environs 2000 euros*  pour une concession de 20 ans. Ces prix peuvent légèrement évoluer en fonction de la taille du chien ou du chat.

Faire une tombe dans le jardin pour les chiens et chats de moins de 40 kg

Afin de respecter les lois sanitaires françaises, la législation autorise les citoyens à enterrer leur animal décédé dans un jardin privé sous certaines conditions :

Si le corps pèse moins de 40 kg
La tombe doit être à plus de 35 mètres d’une habitation et d’un point d’eau.
Le trou doit faire 1m20 de profondeur minimum.
Le corps doit être dans un linge (éviter les fibres synthétiques), une couverture, une boite de carton ou de bois.
Une fois placé en terre, il faut recouvrir le corps de chaux vive.

Si le corps pèse plus de 40 kg
Il n’est pas permis de l’enterrer par vos propres moyens.
Deux possibilités :
Les cimetières animaliers : certains acceptent les dépouilles de cette taille. 
Les sociétés privées d’équarrissage : elles proposent de collecter, traiter et éliminer les corps défunts.

Les démarches administratives après la mort d’un chat ou d’un chien

Si votre chien ou chat est identifié, il est obligatoire de déclarer le décès auprès du Fichier National d'Identification des Carnivores Domestiques (I-CAD); Pour cela, plusieurs moyens :
- par e-mail (contact@i-cad.fr) en précisant la date du décès et le numéro d’identification
- par courrier en renvoyant sa carte d’identification et en précisant ces mêmes informations 
- sur le site I-CAD dans votre espace détenteur
- depuis l’application FILALAPAT


Sur demande,  I-CAD délivre une attestation de déclaration de décès qui  permet de résilier tout contrat, notamment d’assurance.

* Les tarifs présentés ci-dessus le sont à titre indicatif.
 


Recommandés pour vous

Intoxications : réagir vite

Vacciner son animal : un acte de protection essentiel

Contre quelles maladies majeures dois-je protéger mon chien ?

Contre quelles maladies majeures dois-je protéger mon chat ?