fbpx Confinement : impact sur l’activité vétérinaire du Covid-19 Aller au contenu principal

Actualités

Confinement lié au Covid-19 : quel impact sur l’activité vétérinaire ?

Confinement lié au Covid-19 : quel impact sur l’activité vétérinaire ?

Mis à jour le 07/05/2020 à 10:53
Publié le 04/05/2020 à 15:40
vétérinaire confinement

 

Les vétérinaires sont tenus d’assurer la continuité des soins et, de ce fait, maintiennent leur activité professionnelle malgré le confinement. Cependant, à la suite d’une première directive ordinale, la majorité d’entre eux ne réalise que les interventions urgentes, tandis que les actes pouvant être différer le sont.

Une décision à l’appréciation du vétérinaire

Le maintien de l’activité reste cependant à l’appréciation de chaque praticien qui est libre de pratiquer les actes même non urgents s’il le souhaite, comme l’a précisée une note de la Direction générale de l’alimentation le 20 mars. Elle renvoie le vétérinaire à son jugement personnel, en son âme et conscience, à assumer ses responsabilités.

Cependant, tous sont tenus de protéger leur personnel et leurs clients et ont, de ce fait, adopté les gestes barrières et les mesures de prévention appropriées.

Distanciation sociale chez le vétérinaire

Ainsi, pour la bonne application des mesures de biosécurité, les vétérinaires n’acceptent généralement de prendre en charge un animal, une demande de prescription, une délivrance de médicaments vétérinaires, une demande de cession d’aliments pour animaux, que sur rendez-vous après appel téléphonique préalable.

A l’intérieur des cliniques, les mesures de distanciation sociale sont également impératives à respecter tout comme les règles d’hygiène générales.