fbpx Promenades, sorties du chien durant le confinement : conseils Aller au contenu principal

Conseils

Confinement lié au Covid-19 : comment aider les chiens à le vivre au mieux (sorties, promenades, …)

Confinement lié au Covid-19 : comment aider les chiens à le vivre au mieux (sorties, promenades, …)

Conseils pratiques

covid19 chien vivre mieux

 

Le confinement décrété dans le cadre de la pandémie de Covid-19 aura eu beaucoup d’effets collatéraux, dont celui de confiner également les compagnons canins des Français.

Cet enfermement forcé à domicile bouleverse les habitudes à la maison, notamment pour les promenades de votre chien.

Promenades hygiéniques des chiens

Parmi les dérogations au confinement figurent les sorties pour promener son chien mais il est prévu qu’elles soient courtes (une heure quotidienne), qu’elles se déroulent « dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile » et inhérentes aux seuls besoins des animaux de compagnie. Ce qu’on appelle des promenades hygiéniques.

Si certains chiens de compagnie, peu enclins à l’exercice, s’en contenteront et seront qui plus est ravis d’avoir leur maître à leurs côtés en permanence, pour d’autres animaux, plus dynamiques, ces restrictions de sortie peuvent être troublantes et peuvent avoir un impact sur leur bien-être.

Pour éviter la frustration de son chien sportif, il convient de compenser ce manque d’activité physique par des jeux, des activités mentales, de l’éducation… Cacher des friandises, des jouets, l’inciter à diverses recherches permettra de l’occuper et renforcera la complicité avec lui.

Développer les interactions avec son chien

Afin d’occuper votre chien entre deux promenades, il est également possible d’aménager un espace de divertissement et de jeu, en lui créant de mini parcours d’agility par exemple.

Développer les interactions avec lui, initier des séances de massages, sera également bénéfique à la relation Homme-animal et propice au bien-être du chien.

Il convient cependant de ne pas être tout le temps sur son dos et de lui ménager des plages de tranquillité, voire, si c’est possible, de l’isoler quelques temps dans la journée pour préparer l’après-confinement, où vous serez moins présent pour lui.