Aller au contenu principal

Actualités

Comment protéger son animal du froid ?

Comment protéger son animal du froid ?

Mis à jour le 09/04/2021 à 16:43
Publié le 24/11/2020 à 15:21
chien chat froid

 

Quand l’hiver s’installe, certains animaux peuvent souffrir du froid, notamment les plus vulnérables (jeunes, animaux âgés, malades…). Il importe de les aider à lutter efficacement contre cette sensation désagréable et qui peut aussi être délétère pour leur santé.

L’hiver est une période parfois délicate pour les animaux de compagnie qui ne sont pas tous égaux devant le froid.

La résistance au froid du chien, et dans une bien moindre mesure du chat, dépend en effet de plusieurs facteurs : sa race (certaines comme les chiens nordiques (husky) ou les chiens de montagne (montagne des Pyrénées, dogue du Tibet) peuvent supporter des températures très basses, d’autres comme les lévriers, sont plus sensibles au froid et devront éventuellement porter un manteau) ; son âge (vieux chiens et chiots sont plus sensibles au froid), son mode de vie (un chien d’appartement qui sort peu aura plus de mal à s’habituer au froid qu’un chien habitué à vivre à l’extérieur), son poids (les chiens maigres sont plus sensibles et les chiens obèses sont paradoxalement souvent moins résistants au froid), son poil, le type de froid (le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide).

L’encourager à bouger et à se dépenser

En jouant dans la neige, un animal a tendance à se dépenser spontanément. Il n'en supportera que mieux le froid en étant actif.

Lutter contre le froid et le « coup de froid » qui va avec nécessite par exemple de bien sécher son animal au retour des balades dans la neige ou sous la pluie, en insistant sur les espaces entre les coussinets pour éviter toute macération, en ôtant les petits paquets de glace fixés sous les pieds car ils risquent de provoquer des gerçures. Des produits vétérinaires existent pour prévenir les lésions au niveau des coussinets chez les chiens sensibles.

Le port d’un manteau est conseillé chez les animaux vulnérables : jeunes, âgés, dotés d’un poil peu épais, victimes d’une affection chronique…

Modifier son alimentation : revoir la ration ou pas

Revoir la ration alimentaire ne s’envisage que si l’animal a accès à l’extérieur et y passe un temps suffisant. Un chat d’appartement qui vit confiné dans une habitation chauffée n’aura bien sûr pas besoin d’une alimentation plus énergétique. Mais un chat qui passe sa journée à l’extérieur devra recevoir une ration plus riche, le froid étant consommateur d’énergie.

De même pour les chiens, la révision de la ration se raisonnera en fonction de leur activité.

 

Retrouvez aussi 

Chiens : quels dangers avec la neige ?