Aller au contenu principal

Actualités

Les chiens, toujours plus médicalisés que les chats

Les chiens, toujours plus médicalisés que les chats

Mis à jour le 12/06/2019 à 08:00
Publié le 12/06/2019 à 08:00
chiens plus medicalisés

 

 

Les résultats de la troisième enquête Ipsos/SantéVet publiés dans le cadre de l'Observatoire des Français et de leurs animaux de compagnie montrent, une fois de plus, la plus forte médicalisation des chiens par rapport aux chats.

Contexte

Les résultats de la troisième édition de l'enquête Ipsos/SantéVet sur les Français et leurs animaux de compagnie ont été présentés le 16 avril, à Lyon.

L’enquête a été réalisée en ligne fin mars 2019 auprès d’un millier de propriétaires (autant d’hommes que de femmes) de chiens et de chats âgés de 18 à 75 ans (48 ans en moyenne).

62 % possèdent des chiens et 70 %, des chats, des proportions conservées par rapport à l’enquête précédente.

L’âge moyen des animaux détenus est de 7 ans. En moyenne, les propriétaires détiennent 1,4 chat et 1,2 chien.

La santé des chiens plus surveillée que celle des chats

L’un des volets de l’enquête portait sur la santé animale.

La stérilisation concerne 90 % des chats et 50 % des chiens (versus 41 % en 2016) et tend à augmenter.

A l’inverse de la stérilisation, la médicalisation est toujours plus importante chez le chien que chez le chat. Ce dernier reçoit moins de traitements anti-parasitaires externes (77 % versus 89 %), est moins vermifugé (70 % vs 85 %) et moins vacciné (58 % vs 84 %).

Les actions de prévention sont en effet les principaux soins de santé apportés aux animaux.

L’option « bilan annuel de santé » séduit de plus en plus de propriétaires de chiens (63 % vs 55 % en 2018) et de chats (39 % vs 36 %).

Un quart des propriétaires de chiens sollicitent des soins dentaires pour leur animal contre 9 % chez le chat.

La fréquence des soins reste cependant globalement inadaptée en ce qui concerne la vermifugation : tous les 5,5 mois en moyenne chez le chien et le chat.

84 % des propriétaires de chiens et 64 % pour le chat (en recul par rapport à 2018 : 73 %) font vacciner leur animal tous les ans.

Le nombre moyen de visites chez le vétérinaire reste stable par rapport aux précédentes enquêtes (1,7 pour le chien et 1,3 pour le chat) mais les frais médicaux ont tendance à augmenter (montant moyen annuel de 223 euros pour le chien et 174 euros pour le chat). Le montant moyen de la plus grosse dépense est de 307 euros pour les chiens et 218 euros pour les chats.

 

Photo @Juan Gomez