Aller au contenu principal

Actualités

Les chiens, auxiliaires de la santé humaine

Les chiens, auxiliaires de la santé humaine

Mis à jour le 10/06/2019 à 08:00
Publié le 10/06/2019 à 08:00

 

chiens auxiliaires

 

Les capacités olfactives des chiens sont régulièrement mises en avant dans des projets de santé humaine. Une nouvelle étude sur le cancer du poumon renforce encore les observations dans ce sens.

Contexte

Sans conteste le sens le plus développé chez le chien, l’odorat lui sert dans de multiples circonstances : communication, pistage, localisation géographique… Cette faculté particulière est également exploitée par l’Homme dans différentes circonstances.

Une étude récente montre que les chiens peuvent utiliser leur odorat pour détecter les échantillons sanguins de personnes atteintes de cancer du poumon avec une précision de près de 97 %.

 

Résultats

Des travaux de la société BioScentDx ont été présentés en avril à la réunion annuelle de l'American Society for Biochemistry and Molecular Biology, aux Etats-Unis. Les chercheurs ont utilisé une formation au clicker pour apprendre à quatre beagles de deux ans à distinguer un sérum sanguin normal d'un sérum issu de patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules.

Trois des chiens ont correctement identifié les échantillons de patients dans 96,7 % des cas et les échantillons normaux, dans 97,5 %.

Ces résultats pourraient conduire à de nouvelles approches de détection du cancer peu coûteuses et non invasives, basée sur l’identification des composés biologiques détectés par les chiens puis la conception de tests de dépistage basés sur ces composés.

BioScentDx a lancé une étude sur le cancer du sein en novembre dans laquelle les participantes fournissent des échantillons d’air expiré pour être testés par des chiens.

 

 

 

Photo @Sweet Ice Cream