fbpx La personnalité du propriétaire influe sur le lien avec son chat​​​​​​​ | filalapat Aller au contenu principal

Actualités

La personnalité du propriétaire influe sur le lien avec son chat​​​​​​​

La personnalité du propriétaire influe sur le lien avec son chat​​​​​​​

Mis à jour le 05/07/2019 à 10:05
Publié le 18/05/2019 à 08:00
personnalité proprietaire influence chat

 

 

Une étude a montré que la personnalité du propriétaire influait sur la relation qu’il entretenait avec son chat.

On compare souvent le développement cognitif des chiens et des chats à celui des enfants. Une étude montre que la comparaison s’étend à leur lien avec les adultes.

 

L'incidence de la personnalité de l'un sur le comportement de l'autre

Une étude* a exploré la relation entre la personnalité du propriétaire et le mode de vie auquel les chats sont exposés ainsi que la personnalité du propriétaire en ce qui concerne le comportement et le bien-être de son chat.

3 331 propriétaires de chats ont répondu à une enquête en ligne sur leur personnalité, la santé, le comportement et la gestion de leurs chats.

La personnalité du propriétaire a été évaluée pour l'agréabilité, la conscience, l'extraversion, la nervosité et l’ouverture.

Les propriétaires ont fourni des informations sur la santé physique, la race, la gestion et le comportement des chats.

Un propriétaire très nerveux est associé à une probabilité élevée de posséder un chat sans pédigrée, à une moindre probabilité de laisser un accès à l’extérieur ad libitum à son chat.

Son chat est décrit comme ayant un problème de comportement, plus agressif et anxieux/peureux et présentant plus de comportements de maladies liés au stress, une affection médicale et un surpoids. Les autres traits de personnalité du propriétaire sont généralement corrélés plus positivement à des modes de vie, des comportements et des paramètres de bien-être variés.

Un propriétaire extraverti est associé à une probabilité accrue d’autoriser un libre accès à l’extérieur à son chat et un propriétaire agréable, à un niveau de satisfaction rapporté supérieur vis-à-vis de son chat et une plus grande probabilité qu’il ait un poids normal.

 

 

 

* Plos One, 5 février 2019.

Photo @AlexanderAndrews