fbpx Pistache qui n'avait presque jamais quitté l'appartement d'Annette | filalapat Aller au contenu principal

Témoignage

Pistache qui n'avait presque jamais quitté l'appartement d'Annette

Pistache qui n'avait presque jamais quitté l'appartement d'Annette

Le 16.04.2019

Ma grand-mère Annette est veuve depuis longtemps. Pistache, son chihuahua, partage sa vie et l'embellit.
Ils forment tous les deux un "couple".
Il est amusant de voir Pistache suivre Annette dans l'appartement. Au rythme lent - parfois très lent - d'Annette, Pistache la suit. Jusque dans son lit, où Pistache chaque soir salue Annette pour ensuite s'endormir a ses pieds.

Annette ne sort que rarement. Elle souffre d'une maladie qui la rend difficilement mobile. C'est pourquoi la présence de Pisatche est primordiale au moral d'Annette.
Nous, petits-enfants, visitons Annette, le plus souvent possible. Ses voisins, l'entourage, viennent également régulièrement. Annette et Pistache reçoivent souvent. Et la plus part du temps, ils sont collés l'un à l'autre. Et quand ils ne sont pas l'un contre l'autre, c'est que Pistache fait sa sieste dans un panier, en bas d'un placard, où il apprécie sa tranquillité, caché. Annette ne vient alors jamais l'y déranger. Jour après jour, il s'y cache. Annette ne s'en inquiète pas. Elle le sait.

Un souci d'électricité a contraint Annette à faire appel à des prestataires occasionnant quelques menus travaux.
Nécessitant de déplacer du matériel et de protéger le mobilier, les ouvriers sont venus avec des sacs de matériel.
Ce jour là, plus curieux qu'un autre jour, désireux d'aventure, ou trouvant l'endroit plus confortable, Pistache s'est installé sous des chiffons et autres tissus de protection, dans l'un des grands sacs disposés dans le couloir. Quoi de plus confortable : être au coeur du mouvement, caché et au chaud.
Enfin, c'est ce que nous en avons déduit car personne ne sait exactement ce qu'il s'est passé.

Ce que l'on sait est qu'après que les ouvriers soient partis, plus de 2 heures après leur départ, Annette qui croyait Pistache dans son panier, comme d'habitude, à siester, ne l'y a pas trouvé. Remuant tout l'appartement... Pistache avait disparu.
Elle a bien sur tout de suite pensé aux allers-venues des ouvriers, la porte qui était ouverte et que Pistache aurait éventuellement franchi par curiosité.
Tout l'immeuble fut alerté.
Les voisins ont inspecté chaque étage, la cave..
Bien évidemment, le réflexe d'Annette fut de contacter les ouvriers pour leur demander s'ils n'avaient pas vu/aperçu Pistache sortir de l'appartement, s'échapper.
Personne n'avait pensé aux sacs, pas mêmes les ouvriers. Donc, non, personne n'avait vu Pistache s'échapper

Entre temps, les ouvriers et leurs sacs se sont déplacés et les portes de leur camion se sont ouvertes chez d'autres clients.
Pistache, probablement affolé, serait sorti d'un des sacs et descendu du camion, se serait aventuré pour retrouver Annette. Perdu il aurait erré.
C'est enfin ce que l'on suppose car plus de 2 jours se sont écoulés avant qu'un homme entende les aboiements de Pistache, sous un massif apeuré.
L'homme, comprenant la situation a eu le réflexe de recueillir Pistache, de le nourrir avant de le présenter à un vétérinaire qui a tout de suite contacté Annette.
Annette ne pouvant se déplacer, je m'en suis chargé. Imaginez la joie de Pistache retrouvant un interlocuteur familier. Lui qui n'avait presque jamais quitté l'appartement douillet d'Annette !!

Pistache a été retrouvé à près de 20 km de l'appartement de Annette, dans un petit village. Là où les ouvriers se seraient ensuite rendus pour d'autres travaux.
Personne n'a vu Pistache se cacher dans les sacs. Personne ne l'a vu en descendre, mais c'est l'histoire que l'on imagine pour expliquer ce périple, la distance et le délai.

Imaginez l'inquiétude de ma grand-mère Annette, son désarroi, sa tristesse... Imaginez surtout les retrouvailles, les pleurs et glapissements de joie, lorsqu'Annette et Pistache se sont retrouvés !!!

Chacun, autour d'Annette, est ô combien reconnaissant de l'utilité du numéro d'identification de Pistache.
Sans cela, Annette aurait été inconsolable, dévastée. Quant à ce que serait devenu Pistache, nous n'osons l'imaginer...