Aller au contenu principal

Conseils

Chiots : les stimuler auditivement augmente leur résistance aux bruits

Chiots : les stimuler auditivement augmente leur résistance aux bruits

Conseils pratiques

Chiots sons

Photo by Jametlene Reskp

 

On sait que les expériences vécues par les chiots au cours de leur développement physique et comportemental influencent leur comportement à l’âge adulte. Une récente étude en fait une nouvelle fois la démonstration en ce qui concerne les stimulations auditives.
 

37 chiots exposés à des stimuli sonores

L'ontogenèse précoce est un moment où l'immaturité physique d'un organisme le rend très sensible aux stimuli externes. Le développement précoce joue un rôle majeur dans la formation du comportement adulte.

Une étude* a vérifié si la stimulation de chiots bergers allemands par des sons à ce stade de la vie améliorait leur réactivité à des bruits inhabituels pendant la sélection du test comportemental des chiots élevés pour des tâches policières.

La cohorte comprend 37 chiots issus de portées de 3 femelles, âgés de 16 jours au début de l'expérience et 32 jours à la fin.

Mères et portées du groupe traité ont été exposées à des émissions de radio (3 portées, 19 chiots). Le groupe témoin n’y a pas été exposé (8 portées, 18 chiots). Les femelles avaient précédemment expérimenté ces deux situations.

Des émissions radiophoniques ordinaires ont été diffusées aux chiots du groupe traité 3 fois par jour pendant des périodes de 20 minutes lors des repas.

La cohorte a été soumise au Puppy Test (analyse du potentiel de chaque chiot à 7 semaines). Ce test comprend l’exposition au bruit d’une pelle mécanique (100 dB), à un bruit seul dans une pièce et la réponse à des stimuli gênants (les deux derniers de 70 dB). Ces épreuves ont été notées par le même analyste sur une échelle de 0 à 5 points. Meilleure était la réponse du chiot, plus élevé était le score.

Un meilleure réponse des chiens

Les chiots du groupe traité ont eu un meilleur score au bruit de la pelle mécanique que ceux du groupe témoin.

L’étude a mis en évidence des facteurs influençant la réponse comme le sexe, les mâles obtenant un meilleur score que les femelles.

Ces résultats suggèrent que la stimulation auditive au début de la vie améliore la réponse des chiens à un bruit intense et soudain, comme celui d’une pelle mécanique.

La stimulation acoustique pendant la toute première période de la vie augmente donc les compétences nécessaires aux chiens militaires, de police et civils.

 

* Plos One, 3 mai 2018