fbpx La parvovirose canine : transmission, caractéristique, traitement Aller au contenu principal

Conseils

Parvovirose canine : une maladie très contagieuse et potentiellement mortelle

Parvovirose canine : une maladie très contagieuse et potentiellement mortelle

Santé

parvovirose canine

 

Maladie infectieuse très contagieuse, la parvovirose est une affection qui peut être mortelle pour le chien, mais contre laquelle il existe un vaccin efficace.

La parvovirose canine, une maladie virale grave 

La parvovirose canine sévit en France depuis 1979. Elle se manifeste par une gastro-entérique hémorragique et est plus présente à la saison froide.

C’est une maladie virale causée par un parvovirus qui est particulièrement résistant dans le milieu extérieur. Il est émis dans les selles de chiens atteints et peut alors contaminer d’autres individus qui s’infectent en flairant ou en léchant une source virulente.

Parvovirose : un large mode de transmission

Le large mode de transmission (par contact direct mais aussi indirect avec un support souillé) implique qu’il faille impérativement isoler les chiens malades ou suspects.

Des mesures d’hygiène strictes doivent également être respectées en cas de contamination.

Grâce à la vaccination, la parvovirose canine touche beaucoup moins les adultes, sauf si leur vaccination n’est pas à jour. Les chiots sont plus à risque et la maladie sévit sous forme d’épizooties parfois sévères dans les élevages. Certaines races comme le rottweiler semblent plus sensibles à la maladie.

Diarrhée caractéristique de la parvovirose

Les signes cliniques de la parvovirose sont peu spécifiques au début : le chien est abattu, anorexique, peut manifester de la fièvre et des vomissements, puis une diarrhée hémorragique caractéristique, de couleur lie de vin et d’odeur nauséabonde. La mortalité est élevée chez les chiots, du fait des complications infectieuses et de la déshydratation intense. La guérison, quand elle survient, est rapide. Des formes graves peuvent laisser des séquelles digestives.

Le traitement de la parvovirose est symptomatique et doit être instauré le plus rapidement possible.

La prévention passe par la vaccination dès l’âge de 7 à 8 semaines chez le chiot avant un rappel à 3 mois puis des rappels annuels ou tous les trois ans en fonction des vaccins utilisés.

Des protocoles de vaccination spécifiques peuvent s’appliquer dans les élevages à risque.