fbpx Voyager en avion avec son chien : informations et conseils Aller au contenu principal

Conseils

Bien voyager avec son chien en avion

Bien voyager avec son chien en avion

Conseils pratiques

voyager en avion avec son chien

 

Voyager avec son chien en avion ne va pas de soi et implique de connaître certaines règles pour éviter les mauvaises surprises au moment du départ.

Voyager en avion avec son chien : possible sous conditions 

Prendre l’avion avec son chien est souvent redouté des propriétaires. Pourtant, la plupart des compagnies aériennes acceptent les animaux de compagnie sur leurs vols - en soute, en cabine ou par fret - mais imposent un certain nombre de conditions.

Pour être admis à bord, le chien doit être identifié par une puce électronique, accompagné de son passeport européen et à jour de ses vaccinations. Les propriétaires sont invités à se renseigner sur la réglementation en vigueur dans les pays de destination pour effectuer les démarches nécessaires et ne pas avoir de problème à la descente d’avion.

Le poids du chien : un facteur à prendre en compte pour voyager en avion

L’acceptation en cabine dépend du poids de l’animal (sac de transport compris, ce dernier ne devant pas excéder un certain volume : pas plus de 115 cm pour le total des trois dimensions), la limite étant généralement fixée à 5 kg.

Le voyageur qui souhaite voyager avec son chien doit impérativement le signaler au moment où il prend son billet, les compagnies limitant le nombre d’animaux sur un même vol.

Les chiens de plus de 5 kilos devront obligatoirement, hors cas exceptionnels, voyager en soute qui est néanmoins ventilée, chauffée et pressurisée.

La cage de transport doit respecter certaines normes, indiquées par la compagnie.

Voyage du chien par fret

A noter que, chez Air France par exemple, le transport aérien des animaux n’est possible que par fret dans deux situations : le chien et sa cage pèsent plus de 75 kg ou le voyage s’effectue à destination d’un pays n’autorisant le transport d'animaux que par fret.

Un grand nombre de compagnie aérienne refusent par ailleurs sur leurs vols les animaux jugés trop à risque comme certaines races de chiens brachycéphales.

Il est conseillé de consulter son vétérinaire en prévision de ce voyage si l’animal n’a jamais pris l’avion ou est particulièrement stressé. Le praticien pourra lui prescrire un traitement adapté pour l’apaiser.