fbpx Alopécie chez le chien : syndrome et causes de la perte de poils Aller au contenu principal

Conseils

Alopécie chez le chien : un symptôme fréquent en dermatologie

Alopécie chez le chien : un symptôme fréquent en dermatologie

Santé

alopécie chien

L’alopécie, ou perte de poils, est un motif de consultation majoritaire en dermatologie canine. Ses causes peuvent être multiples.

L'alopécie chez le chien : définition

L’alopécie se définit comme la chute totale ou partielle du poil, laissant apparaître sur le pelage des zones dépilées. La perte de poil peur être symétrique ou non, extensive, apparaître brutalement ou sur plusieurs mois. Elle peut être spontanée ou provoquée par le chien suite à des actions de mordillement ou de léchage d’une zone de son corps.

Les causes possibles de l’alopécie chez le chien

Dermatoses parasitaires :

Les principales causes d’alopécie sont d’ordre dermatologiques. De nombreuses maladies de peau peuvent se traduite par ce symptôme clinique : allergie (notamment dermatite allergique aux piqûres de puces), dermatose parasitaire (démodécie, gale sarcoptique…) ou fongiques (teigne), infections cutanées, etc.

Les risques aggravants d'alopécie chez le chien

Mais l’alopécie peut aussi être le reflet d’une maladie systémique et notamment des affections endocriniennes comme le syndrome de Cushing, fréquent chez le chien âgé. Des troubles comportementaux peuvent également conduire le chien à manifester une alopécie auto-induite en raison d’un léchage compulsif. L’anxiété est souvent incriminée.

L’alopécie chez le chien : les mues physiologiques en cause

Le diagnostic causal est important car il conditionne le traitement à mettre en œuvre. Enfin, les pertes de poils, même importantes, sont physiologiques chez le chien au moment des mues qui ont lieu au printemps et à l’automne. Même spectaculaires, elles sont limitées dans le temps et s’accompagnent toujours de la repousse du poil.