Aller au contenu principal

Conseils

Otites : moins fréquentes chez le chat que chez le chien mais souvent plus compliquées

Otites : moins fréquentes chez le chat que chez le chien mais souvent plus compliquées

Santé

chat otite

 

L’otite, qui est une inflammation du conduit auriculaire qui peut se propager aux structures internes de l’oreille, semble moins fréquente chez le chat que chez le chien. Pour autant, ses causes sont aussi moins connues.

 

L’otite est une affection particulièrement fréquente en dermatologie canine mais qui semble un peu moins prépondérante chez le chat, une espèce chez laquelle les causes d’otites demeurent encore mal identifiées. La flore auriculaire du chat est aussi moins étudiée que celle du chien.

Les otites externes, les plus fréquentes, qui siègent dans le conduit auriculaire, font intervenir de multiples facteurs avec des causes primaires et secondaires.

Otite chez le chat : facteurs prédisposants

Parmi les facteurs prédisposants, qui augmentent le risque d’otite chez le chat sans pour autant suffire à la déclencher seuls, on note la conformation de l’oreille, des nettoyages trop fréquents ou agressifs, une maladie générale (immunodépression), etc.

Parmi les causes primaires figure en premier une atteinte par des parasites. L’otite est alors qualifiée d’otacariose (l’acarien en cause se nommant Otodectes cynotis) ou gale des oreilles. La maladie est le plus souvent bilatérale et contagieuse pour les autres chats du foyer.

Des causes allergiques, bien que plus rares que chez le chien, sont également possibles chez le chat.

Les symptômes de l'otite : prurit et douleur

Cliniquement, l’otite se détecte par la rougeur de l’oreille, un chat qui se gratte, la présence de cérumen marron en plus ou moins grande quantité, voire de pus quand l’otite est surinfectée. La douleur peut être importante.

La consultation vétérinaire est indispensable car le praticien mettra en œuvre les examens nécessaires pour déterminer la cause précise de l’otite, qui conditionne le traitement : traitement antiparasitaire externe, retrait du corps étranger quand il est à l’origine de l’otite, prise en charge de l’allergie...

Le nettoyage de l’oreille peut être prescrit en complément mais il est plus délicat chez le chat que chez le chien et peut risquer d’aggraver la situation s’il est mal effectué. Il doit donc être raisonné et faire appel à des nettoyants adéquats.