fbpx Vermifugation : toujours une priorité | filalapat Aller au contenu principal

Actualités

Vermifugation : toujours une priorité

Vermifugation : toujours une priorité

Mis à jour le 23/09/2019 à 09:22
Publié le 17/09/2019 à 00:00
chat_vermifigation

 

Plusieurs campagnes autour de la vermifugation ont lieu cette fin d’année et reprécisent l’importance de cet acte prophylactique indispensable chez le chien et le chat.

Un risque parasitaire augmenté

Le risque parasitaire a augmenté ces dernières années, en lien avec plusieurs facteurs favorisants.
On a ainsi constaté que les changements environnementaux (réchauffement climatique, changements de modes de vie avec une intensification de la circulation des hommes et des animaux, hausse de la fréquentation des lieux publics comme les parcs…) avaient un impact sur la propagation des helminthes (vers digestifs les plus répandus) et que le risque d’helminthose des chiens et des chats était aujourd’hui plus élevé qu’il y a quelques années.

Des préconisations standard peu respectées

Alors que l’Esccap*, instance officielle et reconnue en parasitologie des animaux de compagnie, préconise au moins quatre vermifugations par an, les pratiques sont très différentes avec en moyenne 2,5 vermifugations par an pour les chiens et 2,3 pour les chats.
De même, si 93 % des propriétaires connaissent les puces et les tiques et 75 % sont convaincus de l’intérêt du traitement, la connaissance des parasites internes est très inférieure (17 % pour les vers ronds). Seuls 12 % pensent qu’il est important de traiter contre les vers ronds. Pour autant, 72º% des propriétaires sont inquiets à l’évocation des zoonoses**.

Renouer avec les bonnes pratiques

Chez l’adulte, les recommandations dépendent du mode de vie de l’animal et de son environnement. Le rythme varie d’une vermifugation mensuelle (chien vivant dans un foyer avec des personnes à risque que sont notamment les jeunes enfants, chien de chasse dans une région à risque d’échinococcose, animal qui chasse les petits rongeurs…) à un rythme trimestriel quand l’animal vit dans un contexte sans risque particulier.

Les produits de vermifugation sont différents selon l’animal et le contexte,  c’est pourquoi il est nécessaire de consulter un vétérinaire pour obtenir des conseils adaptés.


* Esccap : European Scientific Counsel Companion Animal Parasites. 
**Source : conférence du laboratoire Elanco en septembre 2017, à Paris. 

 

Photo @bbevanda