fbpx Brexit : ce qui change pour les transports de carnivores domestiques Aller au contenu principal

Actualités

Brexit : ce qui change pour les transports de carnivores domestiques

Brexit : ce qui change pour les transports de carnivores domestiques


Publié le 03/02/2021 à 13:51
Chien brexit

 

Le Brexit, c’est-à-dire la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), a été acté le 31 janvier 2020, l’accord de sortie ayant été signé le 24 janvier par le Premier ministre britannique et par la présidente de la Commission européenne. Cette sortie était prévue initialement le 29 mars 2019, les Britanniques s’étant prononcés pour le 24 juin 2016, avant que cette échéance ne soit repoussée trois fois.

Période de transition

Toutefois, une période de transition a suivi cette décision et a pris fin le 31 décembre 2020. Depuis le 1er janvier 2020, de nouvelles règles s’appliquent donc en ce qui concerne les mouvements commerciaux et non commerciaux d’animaux de compagnie en provenance ou à destination du Royaume-Uni.

Les exigences ne sont cependant pas modifiées pour les voyageurs souhaitant se rendre au Royaume-Uni avec leur chien, chat ou furet. L’animal doit être âgé de plus de 15 semaines, être identifié par une puce électronique, posséder un passeport européen et être vacciné contre la rage. Les chiens doivent en sus avoir reçu un traitement au praziquantel (antiparasitaire interne efficace contre les vers plats comme le ténia), certifié par un vétérinaire sur le passeport entre 24 et 120 heures avant l‘entrée au Royaume-Uni.

A noter que, pour faciliter les contrôles aux frontières, l'entrée au Royaume-Uni d'un animal par un bateau privé ou par avion est interdite.

Modifications ultérieures possibles

Des modifications ultérieures de ces exigences ne sont cependant pas exclues.

Les conditions se modifient par contre pour les animaux de compagnie qui quittent le territoire britannique à destination de la France, le passeport européen délivré au Royaume-Uni n’étant plus reconnu. Outre l’identification et la vaccination antirabique, un certificat sanitaire délivré depuis moins de dix jours par un vétérinaire officiel britannique est désormais exigé pour entrer et circuler en France ou dans l’un des 27 pays de l’Union européenne.

En ce qui concerne les contrôles douaniers des animaux vivants et des denrées d’origine animale, les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont mis en place un ensemble d’exigences sanitaires et phytosanitaires à l’importation, pour les animaux, les végétaux et les produits qui en sont issus.

 

A lire également

Formalités pour passer les frontières avec votre animal

Voyager avec son animal